Al Jilwah – Le Livre Noir de Satan

Chapitre I

J’étais, je suis maintenant, et je n’aurais pas de fin. J’exerce domination sur toutes les créatures et sur toutes les affaires de tous ceux qui sont sous la protection de mon image. Je suis toujours présent pour aider tous ceux qui me font confiance et m’appellent en temps de besoin. Il n’y de lieu dans l’univers qui ne connaisse ma présence. Je participe dans toutes les affaires, que ce qui sont sans appellent mauvaises, parce que leur nature n’est pas telle qu’ils approuvent. Chaque âge a son propre gérant, qui dirige des affaires selon mes décrets. Ce poste est changeable de génération en génération, pour que le dirigeant de ce monde et ses ministres puissent se défaire des obligations de leurs postes respectifs chacun en son propre tour. Je permet à chacun de suivre les diktats de sa propre nature, mais celui qui m’oppose le regrettera amèrement.

Aucun dieu n’a le droit d’interférer dans mes affaires, et j’en ai fait une règle impérative que tout le monde s’abstiendront de vénérer tous les dieux. Tous les livres de ceux qui sont sans sont modifiés par eux ; et ils y ont renoncé, bien qu’ils aient été écrit par les prophètes et les apôtres. Le fait qu’il y a des falsifications est visible en ce que chaque secte s’efforce de prouver que les autres ont faux et de détruire leurs livres.

A moi la vérité et la fausseté sont connues. Quand la tentation arrive, j’offre mon alliance à celui qui me fait confiance. De plus, je donne conseil aux directeurs doués, car je les ai nommé pour des périodes qui me sont connues. Je me rappelle de toutes les affaires nécessaires et les exécute à temps. J’enseigne et guide ceux qui suivent mon instruction. Si quiconque m’obéit et se conforme à mes commandements, il aura joie, délice et confort.

Chapitre II

Je repaye les descendants d’Adam, et je les récompense avec des dons divers que seul moi connaît. De plus, pouvoir et domination sur tout ce qui est sur terre, à la fois sur ce qui est dessus et ce qui est en dessous, sont entre mes mains. Je ne permet pas d’associations amicales avec les autres gens, ni ne prive ceux qui sont les miens et qui m’obéissent de quoi que ce soit qui est bon pour eux. Je place mes affaires entre les mains de ceux que j’ai testé et qui sont en accord avec mes désirs. J’apparais de diverses manières à ceux qui me sont dévoués et sous mon commandement.

Je donne et je retire ; j’enrichis et j’appauvris ; je cause à la fois bonheur et misère. Je fait tout cela en adéquation avec les caractéristiques de chaque époque. Et personne n’a le droit d’interférer dans la direction de mes affaires. Ceux qui m’opposent je les accable avec la maladie mais les miens ne mourront pas comme les fils d’Adam qui sont sans. Personne ne vivra dans ce monde plus longtemps que le temps défini par moi ; et si j’en désire ainsi, j’envoie une personne une deuxième ou troisième fois dans ce monde ou dans un autre par la réincarnation des âmes.

Chapitre III

Je mène au chemin droit sans un livre révélé ; je dirige correctement mes aimés et élus par des manières secrètes. Tous mes enseignements sont facilement applicables en tous temps et en toutes conditions. Je punis dans un autre monde tous ceux qui agissent contre ma volonté.

Maintenant les fils d’Adam ne savent pas l’état des choses qui sont à venir. Pour cette raison, ils tombent dans beaucoup d’erreurs. Les bêtes de la terre, les oiseaux du ciel et le poisson de la mer sont tous sous le contrôle de mes mains. Tous les trésors et choses cachées me sont connues ; et si je le désire, je les prend de l’un et les donne à un autre.

Je révèle mes miracles à ceux qui les recherchent, et en temps approprié mes miracles à ceux qui les reçoivent de moi. Mais ceux sont sans sont mes adversaires, et c’est pourquoi ils m’opposent. Ils ne savent pas non plus que cette voie et contre leurs propres intérêts, parce que puissance, prospérité et richesses sont entre mes mains, et je les accord à chaque digne descendant d’Adam. Ainsi le gouvernement des mondes, la transition des générations et les changements de leurs directeurs sont déterminées par moi depuis le début.

Chapitre IV

Je ne vais pas donner mes droits aux autres dieux. J’ai permis la création de quatre substances, quatre temps et quatre coins, car ce sont des choses nécessaires pour les créatures.

 Les livres des Juifs, Chrétiens et Musulmans, comme de ceux qui sont sans, acceptez les dans une mesure, c’est-à-dire, autant qu’ils sont d’accord avec et conforment à mes statuts. Tout ce qui est contraire à ceux-ci, ils ont modifiés : ne l’acceptez pas. Trois choses sont contre moi et je déteste trois choses. Mais ceux qui gardent mes secrets recevrons l’accomplissement de mes promesses. Ceux qui souffrent dans mon intérêt je vais certainement les récompenser dans l’un des mondes.

C’est mon désir que tous mes fidèles s’unissent dans un bon d’unité, de crainte que ceux qui sont sans triomphent contre eux. Alors, maintenant, tous ceux d’entre vous qui ont suivi mes commandements et mes enseignements, rejetez tous les enseignements et dires de ceux qui sont sans.

Je n’ai pas enseigné ces enseignements, et ils ne proviennent pas de moi.

Ne mentionnez pas mon nom ou mes attributs , de crainte que vous ne le regrettiez ; car vous ne savez pas ce que ceux qui sont sans pourraient faire.

Chapitre V

Oh vous qui avaient cru en moi, honorez mon symbole et mon image, car ils vous rappellent de moi. Suivez mes lois et mes statuts. Obéissez à mes serviteurs et écoutez ce qu’ils pourraient vous dire des choses cachées. Recevez cela, ce qui est dit, et ne le montrez pas à ceux qui sont sans, Juifs, Chrétiens, Musulmans et autres : car ils ne connaissent pas la nature de mon enseignement. Ne leur donnez pas vos livres, de crainte qu’ils ne les modifient sans votre connaissance. Apprenez par cœur la majorité de ceux-ci, de crainte qu’ils ne soient modifiés.